Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mains tenant

Mains tenant

Diffuser la philosophie "Carpe Diem"

Carpe Diem

L’approche Carpe Diem

Ce qui nous inspire

Par sa philosophie et son accompagnement unique, Carpe Diem- Centre de ressources Alzheimer souhaite modifier le regard posé sur les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée, lutter contre les préjugés entourant la maladie et, en bout de ligne, soutenir un changement positif dans les pratiques auprès des personnes en perte d’autonomie cognitive. Voici quelques-uns des principes qui sous-tendent l’approche Carpe Diem :

  • La personne est considérée avant sa maladie;
  • Les accompagnements ne sont pas orientés sur les déficits, mais sur les ressources et les capacités des gens;
  • Tous les comportements ont un sens et constituent un message qui nous est adressé; et que nous nous efforçons de comprendre;
  • C’est à nous, comme intervenants, de trouver les voies d’accès à l’univers de l’autre, et non pas à la personne d’arriver à comprendre notre réalité;
  • La structure et les services s’ajustent à la personne et à ses besoins, et non l’inverse, d’où la variété des réponses que nous apportons;
  • La médication n’est pas utilisée comme un moyen de contrôle des comportements et ne sert pas à remplacer des accompagnements humains ou à combler des lacunes organisationnelles;
  • Les étiquettes sont invalidantes : elles autorisent implicitement à transposer la totalité du problème ou du comportement sur la personne et son état. Dépassant ces étiquettes, nous nous questionnons sur notre rôle et notre part de responsabilité lors des comportements difficiles.

Certains mots sont lourds de sens et de conséquences et sont exclus de notre langage. Leur utilisation peut, sans que nous en ayons conscience, modifier et altérer les perceptions, les attitudes, les relations et la qualité des services.

«Un regard différent, une approche différente».

Extrait de «L’approche Carpe Diem», rédigé par Guy Bilodeau, Octobre 2000

La philosophie

La philosophie de Carpe Diem est partagée par une équipe entière, autant les intervenants que la direction, en passant par les secrétaires, le personnel de l’entretien, les bénévoles, ainsi que le conseil d’administration. L’approche Carpe Diem accorde la priorité à la relation humaine, à l’écoute des personnes et à la compréhension de leurs besoins spécifiques. Cette approche mise sur leurs forces et leurs capacités.

Cette philosophie s’inspire de la psychologie humaniste existentielle de Carl Rogers. C’est une approche qui est centrée sur la personne et qui mise sur la relation de confiance entre l’aidant et l’aidé. La relation de confiance est une relation dans laquelle une personne fournit à une autre les conditions nécessaires à la satisfaction de ses besoins fondamentaux et à la mise en place d’un climat favorable à sa réalisation personnelle. Malgré des atteintes intellectuelles graves, la personne vivant avec la maladie d’Alzheimer demeure en relation affective intense avec son entourage. Elle doit, par ailleurs, avoir la possibilité de se sentir utile et acceptée, ce qui lui permettra de vivre un sentiment de satisfaction à travers des interactions sociales et une maximisation de son autonomie. Pour ce faire, la personne doit pouvoir compter sur l’acceptation inconditionnelle, la compréhension empathique et la considération positive de son entourage, qui sont toutes au coeur de l’accompagnement proposé à Carpe Diem.

Les principes directeurs de l’approche Carpe Diem

«Carpe Diem» signifie «Saisir le jour» ou «Mettre à profit le jour présent». Cette expression latine illustre bien la philosophie d’accompagnement préconisée et qui repose sur quatre grands principes :

  • Favoriser la création de relations de confiance entre la personne et les gens qui l’accompagnent;
  • Viser le maintien de l’autonomie et de l’estime de soi en favorisant un cadre souple permettant à la personne de décider de son horaire et de ses activités, et en lui offrant de multiples occasions de se sentir utile en participant aux tâches domestiques, selon ses goûts et intérêts;
  • Respecter les liens de la personne avec son entourage et favoriser l’implication de la famille dans le quotidien de son parent, sans contrainte d’horaire;
  • Créer une réponse unique en fonction de la situation, en offrant des services adaptés à chaque personne et à chaque famille tout au long de sa maladie.
L’approche au quotidien

Concrètement, l’organisation de la vie s’articule autour du respect du rythme de chacun, de son droit à l’intimité et de la cohésion nécessaire à une vie en collectivité. L’essence de l’approche Carpe Diem consiste à envisager toutes les stimulations que proposent les sources d’intervention. C’est aussi en participant à la vie quotidienne que la personne qui vit avec la maladie conservera un sentiment d’utilité, le sens des responsabilités et la conviction d’appartenir à part entière à une collectivité. Les réparations et l’entretien de la maison, l’aménagement paysager, le ménage et le repassage, les courses, ainsi que plusieurs autres tâches, sont effectués par les personnes vivant à Carpe Diem, accompagnées par les intervenants. Des activités de tous genres sont organisées chaque jour à Carpe Diem : des activités sportives, des ateliers d’arts, des marches dans le quartier, des après-midis de musique, des rencontres avec des enfants de l’école voisine, des sorties culturelles, etc.

Nous croyons que l’estime de soi et le sentiment d’utilité se préservent à travers des gestes quotidiens. C’est en laissant à la personne la possibilité de se laver, de manger et de se vêtir elle-même qu’elle maintiendra son autonomie et une forte estime d’elle-même. Les soins d’hygiène ne sont pas régis par un horaire préétabli: les gens sont accompagnés quotidiennement selon leurs besoins, au moment où ils en ont besoin.

Le défi est quotidien, car il n’y a pas d’heure fixée pour le coucher, le lever ou le déjeuner. Les habitudes de vie de chacun sont respectées et, pour certains, les soirées se prolongent jusqu’à une heure avancée. Les repas du midi et du soir constituent cependant des moments privilégiés partagés par tous, intervenants compris, autour de la grande table de la cuisine et dans la salle à manger. Certaines personnes peuvent parfois décider de manger seules ou au salon avec des invités. De la même façon, les gens peuvent très bien satisfaire une fringale à toute heure du jour ou de la nuit.

Nous souhaitons que le quotidien des gens qui vivent à Carpe Diem ressemble le plus possible à ce qu’il a toujours été. C’est pourquoi nous évitons d’imposer des règles contraignantes dans le fonctionnement de la maison.

L’équipe

Le respect de l’approche Carpe Diem et sa philosophie dépend entièrement de la compétence, de la sensibilité et de l’engagement du personnel. C’est pourquoi un processus rigoureux de sélection a été développé afin de recruter les candidats répondant le mieux aux profils recherchés.

L’équipe est formée de professionnels de divers horizons: travailleur social, psychologue, psycho-éducateur, préposé, infirmière, auxiliaire, etc. Peu importe leur formation, les intervenants doivent avant tout faire preuve d’une grande souplesse, tout en ayant un sens de l’organisation développé. Ils doivent savoir reconnaître les besoins des personnes et leur donner la priorité sur l’accomplissement des tâches.

Les valeurs organisationnelles étant très peu orientées vers la productivité et la rapidité, les intervenants peuvent ainsi privilégier le développement de leurs relations avec les personnes et leur polyvalence permet d’être en contact avec elles au quotidien. Cela demande une grande capacité d’adaptation. Au cours de la même journée, un intervenant peut accompagner une personne dans toutes les sphères de sa vie quotidienne: les soins personnels, la préparation des repas, la pratique de loisirs, une visite médicale, sortie culturelle etc.

La famille et les proches

La famille et les proches font partie intégrante de l’accompagnement de leur parent, ils sont une source d’informations importantes pour l’équipe. C’est eux qui sont en mesure de connaître la façon dont leur parent souhaite être accompagné, ses habitudes, ses préférences, etc. La communication entre le personnel et la famille est primordiale, afin d’accompagner le mieux possible la personne.

À la Maison Carpe Diem, il n’y aucune contrainte d’horaire, la famille et les proches sont les bienvenus à toute heure de la journée et de la nuit. Ils peuvent ainsi partager tous les moments de la vie quotidienne de leur parent.

Les familles et les proches sont invités à s’impliquer dans tous les niveaux de l’organisation, en fonction de leur disponibilité et de leur possibilité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article